Home » Sécurité » cybersécurité » Cyber-escroqueries : ne vous faites pas piéger!

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Cyber-escroqueries : ne vous faites pas piéger!

Quand il s’agit de vous protéger, vous et votre entreprise, contre les cyber-escroqueries, il n’existe pas de solution «universelle». Les entreprises et les particuliers continuent d’adopter de nouveaux appareils et de nouvelles technologies. Ils s’exposent donc en permanence à de nouvelles possibilités en matière de cyber-attaques.Afin de protéger efficacement les précieuses informations qui motivent les cybercriminels, il est important de mieux comprendre les différents types d’escroqueries qui nous ciblent.

Cyber-escroqueries - Evitez les pièges
Crédit © rawpixel.com 2018

Le top 5 des cyber-escroqueries les plus courantes

Les cybercriminels recourent à une grande variété de tactiques frauduleuses pour accéder à un appareil ou à un réseau. Leur objectif est toujours le même :  extorquer de l’argent ou voler des informations précieuses. Il est essentiels de comprendre les menaces et savoir comment vous en protéger, ainsi que votre entreprise. Cependant,  connaître les différentes manières dont ils exploitent les tactiques d’ingénierie sociale pour tromper les utilisateurs peut s’avérer assez complexe.

Toutefois, grâce à des règles simples, les utilisateurs peuvent minimiser l’impact des cyber-escroqueries. Nous vous proposons ici le top 5 des tactiques que les pirates utilisent cibler les utilisateurs.

1 – Les escroqueries par hameçonnage (phishing)

Les attaques par hameçonnage sont très courantes. On les retrouve très souvent dans les réseaux d’entreprise et les réseaux personnels. Elles se produisent lorsqu’un criminel envoie une communication à sa cible. Il peut s’agir d’un courrier électronique, d’un appel téléphonique, d’un SMS, etc.. Le pirate se fait passer pour quelqu’un d’autre afin d’extraire ou d’accéder à des informations d’identification. Ce sont généralement des données personnelles ou des informations financières concernant la personne ciblée. Il peut aussi s’agir d’informations sensibles liées à l’organisation pour laquelle la personne travaille. De plus, notons que 59% des  infections réussies par ransomware sont véhiculées via l’hameçonnage.

Voici quelques éléments à prendre en compte pour vous aider à mieux reconnaître un mail d’hameçonnage. Vous pouvez aussi vous reporter à mon article détaillé publié sur ce blog.

Vérifiez les noms des contacts

Faites preuve de prudence si vous recevez des communications d’une source inconnue qui vous demande une action, par exemple en fournissant des informations personnelles ou en vous connectant à un site via un lien. Quasiment aucune entreprise ne vous demandera jamais des informations personnelles par courrier électronique ou SMS. Lorsque quelqu’un le fait, cela doit être considéré comme un signal d’alarme. Cela indique probablement que vos interlocuteurs ne sont pas ceux qu’ils prétendent être. Vérifiez alors leur adresse électronique ou leur numéro de téléphone. Comparez-les avec ceux de la personne ou de l’organisation à laquelle ils prétendent être associés. Vous pourrez ainsi facilement détecter les incohérences.

Recherchez les fautes d’orthographe et de grammaire

Les organisations professionnelles prennent le temps de lire leurs courriers avant de les envoyer. Il en va de leur image. Souvent, les cybercriminels ne le font pas (encore qu’ils s’améliorent de jour en jour…). Si vous recevez un message provenant d’une source supposée fiable, comprenant des fautes de frappe, une erreur de grammaire ou une mauvaise ponctuation, il y a de fortes chances pour qu’il s’agisse d’une cyber-escroquerie.

Recherchez un comportement agressif

Si l’objet et le langage d’un message sont trop agressifs, il s’agit probablement d’une cyber-escroquerie. Peut-être avez-vous déjà vu un courrier électronique dans votre dossier SPAM comportant un sujet semblable à : « Urgent! Votre compte est épuisé depuis x jours. Contactez-nous IMMÉDIATEMENT ». Le but ici est de vous mettre mal à l’aise, de vous affoler et de vous inciter  à faire ce que les criminels vous demandent. Au lieu de cela, contactez la partie qu’ils prétendent représenter avant de prendre des mesures immédiates.

2 – Le harponnage ou attaque ciblée (spear phishing)

Le spear phishing aussi appelé Harponnage, arnaque au président ou BEC (Business email compromise) est la forme la plus sophistiquée d’attaque par email. Il s’agit d’un email envoyé par un par un cyber-criminel à une seule victime. Ce message  est composé le plus souvent uniquement de texte sans lien ni pièce jointe. Une attaque « classique » de spear phishing démarre généralement par un échange d’emails avec la cible afin de gagner sa confiance. Pour ce faire, le pirate usurpe l’identité d‘une personne appartenant au réseau de sa victime (employé, famille, fournisseur…).  Il démarre l’échange avec un sujet cohérent. Le pirate a donc au préalable bien étudié sa cible et son réseau, grâce aux données accessibles légalement sur Internet. Il utilise notamment les réseaux sociaux, (LinkedIn, Twitter, Facebook…) et les médias. Cette forme d’attaque garantit le taux de réussite le plus élevé et en fait la menace la plus dangereuse.

Voici quelques façons de déjouer ce type d’arnaque.

Utilisez un service de vérification du courrier électronique

La vérification du courrier électronique consiste à valider la source des emails que vous recevez pour vérifier si les identités du domaine de gestion administrative correspondent ou non à l’adresse de messagerie utilisée.

Faites preuve de discrétion lorsque vous transmettez des informations

Cela semble tellement simple. Si les utilisateurs ne communiquaient pas volontairement leurs informations à de mauvais acteurs, le harponnage ne constituerait pas une arnaque aussi efficace.

Maintenez une bonne hygiène de sécurité

En appliquant des règles de base de cyber-hygiène, vous bloquerez de nombreux vecteurs d’attaque courants. La mise en œuvre d’habitudes simples et quotidiennes peut contribuer dans une large mesure à empêcher les cyber-criminels de réussir à compromettre un appareil ou un réseau.

3 – L’escroquerie à l’appât (baiting spam)

Ce type de cyber-escroquerie ont pour but d’inciter les utilisateurs non avertis à effectuer certaines actions, telles que le téléchargement d’un virus ou la saisie d’informations personnelles en échange d’appâts. On utilise souvent des appâts physiques. Il peut s’agir d’une clé USB, intitulée «Informations sur les salaires de l’entreprise», laissée à la victime pour qu’elle le trouve. Elle le connectera alors à sa machine. Même si ce type d’escroquerie peut prendre de nombreuses formes, l’objectif final est toujours le même: inciter les utilisateurs à installer quelque chose de malveillant.

Pour vous protéger et protéger votre organisation, prêtez attention à ces quelques indices communs.

Évitez les offres « gratuites »

Comme le dit l’adage, «si cela semble trop beau pour être vrai, il y a de fortes chances pour que ce soit le cas». De nombreux cyber-criminels tenteront d’attirer les victimes en leur promettant des téléchargements gratuits, la livraison gratuite, des abonnements gratuits, etc. Assurez-vous donc non seulement de vérifier la source et de lire les petits caractères de tous les accords, mais également de vérifier l’organisation qui vous fait ces offres alléchantes.

Évitez les clés USB, les lecteurs flash externes ou les disques durs inconnus

L’appâtage peut être effectué numériquement ou avec des disques physiques qui installent des logiciels malveillants. Assurez-vous donc de connaître le propriétaire du lecteur avant de le connecter à votre ordinateur.

4 – L’arnaque au support technique

Sur l’année 2017 seulement, le FBI aurait reçu environ 11 000 plaintes concernant des fraudes liées à l’assistance technique. Cela aurait coûté 15 millions de dollars au total. Comme leur nom l’indique, les cyber-criminels se font passer pour des employés du support technique. Ils prétendent travailler pour l’organisation de leur victime ou pour un service indépendant. Leur but est d’avoir accès aux informations personnelles de leur cible. Comme pour les autres cyber-escroqueries énumérées ici, le succès ou l’échec dépend de la victime qui subit une attaque d’ingénierie sociale.

Dans cet esprit, il est important de surveiller certains des drapeaux rouges révélateurs.

Recherchez les messages non sollicités

Rarement, le support technique vous contactera pour vous proposer de réparer votre ordinateur. Les développeurs de logiciels et de matériel informatique ne font jamais le suivi de leurs solutions. Ils n’appellent jamais pour offrir une assistance en matière de sécurité. Si un membre du personnel d’assistance technique ou une entreprise vous contacte via une annonce contextuelle, un e-mail ou un appel téléphonique non sollicité (e) ou via les médias sociaux, il s’agit probablement d’une arnaque. Les entreprises légitimes ont mis en place des processus pour mettre à jour vos produits et services, tels que des correctifs et des mises à jour publiés, ou des moyens de résoudre les problèmes directement intégrés à la solution elle-même.

Évitez d’installer quoi que ce soit à partir d’une source inconnue

A moins que cela ne provienne directement d’une source en laquelle vous avez confiance, tout téléchargement à partir du Web comporte le risque inhérent d’infecter votre ordinateur. Comme pour les escroqueries à l’appât, les cyber-criminels tentent souvent de proposer des «analyses de sécurité gratuites» ou des «nettoyages d’ordinateur», qui infectent ensuite l’ordinateur de la victime avec des logiciels malveillants.

Repérez les acteurs qui souhaitent un accès à distance à votre appareil

L’accès à distance permet à de véritables équipes de support technique de «prendre en charge» une machine à distance afin de la réparer. Cependant, la même technologie peut être utilisée par des cyber-criminels pour accéder rapidement à des informations personnelles en dehors de votre appareil. Si une source inconnue vous demande d’accéder à votre appareil, refusez!

5 – Piratage des appareils mobiles

Les appareils mobiles sont également de plus en plus ciblés par des arnaques criminelles. Les fausses applications utilisées pour extraire des données ou des ransomwares sont largement disponibles, en particulier pour les systèmes d’exploitation Android.

Respecter ces quelques conseils pourra vous éviter de graves désagréments.

Évitez les programmes malveillants se faisant passer pour des applications et des mises à jour légitimes

Un nombre croissant d’applications factices sont disponibles dans des magasins d’applications en ligne (par exemple, Apkmonk). En outre, les add-ons et les mises à jour qui exploitent les applications et les périphériques ne manquent pas (tels que les logiciels malveillants de cryptojacking). Méfiez-vous également des applications demandant des autorisations inutiles (droits d’administrateur du périphérique, codes envoyés par SMS, etc.).

Utiliser le WiFi sécurisé

Méfiez-vous du WiFi gratuit. Les espaces publics et les magasins offrant une connexion Wi-Fi gratuite sont des lieux courants d’attaques de type «homme du milieu».  Les cyber-criminels proposent souvent la disponibilité des services Wi-Fi puis les utilisent pour capturer des données. Lorsque vous utilisez le WiFi public, utilisez des connexions VPN et évitez les transactions sensibles. De nombreuses applications mobiles étant également programmées pour se connecter automatiquement à des connexions connues, les cybercriminels utilisent souvent des SSID WiFi tels que «Réseau domestique» pour inciter les périphériques à se connecter automatiquement sans aucune intervention de l’utilisateur.

Quelques précautions pour éviter d’être victime des cyber-criminels

Les cyber-escroqueries peuvent toucher quiconque n’est pas au courant des signes précurseurs. Au fur et à mesure que les utilisateurs adoptent de plus en plus d’appareils qui se connectent à un réseau, le risque d’être victime d’une arnaque ne fait qu’augmenter. En prenant conscience des cyber-escroqueries communes ciblant les personnes, ainsi que des moyens de reconnaître les signes avant-coureurs de ces escroqueries, vous pouvez protéger vos informations personnelles et les informations des réseaux auxquels vous vous connectez.

 


Un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Catégories

Archives

Calendrier

novembre 2018
L M M J V S D
« Oct    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  
%d blogueurs aiment cette page :