Home » Gouvernance du SI » COBIT » 10 trucs pour réussir le ratage d’un projet

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

10 trucs pour réussir le ratage d’un projet

Vous avez un projet en tête et avez besoin d’aide pour le rater ? Super ! Voici 10 trucs qui vous aiderons à le faire échouer de façon certaine.

Chef de projet en échec

1. Improvisez, c’est plus rapide!

Improvisation dans un projet

Le pire ennemi du ratage de création, c’est la réflexion et la planification. Improviser au jour le jour, plutôt que de faire l’état des lieux des besoins en termes de formation, de financement, de locaux, de communication, d’aides, d’accompagnement etc. et des façons d’y répondre, c’est s’assurer un plantage fait de stress, d’opportunités ratées et de manque de professionnalisme.

2. Ne découpez pas votre projet, essayez de faire tout d’un coup!

Un projet comprend souvent plusieurs séquences. Certaines ne peuvent commencer avant la fin des autres et peuvent avoir différent timing et faire entrer en jeu plusieurs prestataires, etc. Mais vous pouvez le déléguer en bloc. Après tout, le prestataire arrivera bien distinguer ses tâches de celles des autres. Puis s’il évalue mal son temps, il pourra toujours augmenter les tarifs à la fin ! Puis, tant pis pour vos objectifs, si le prestataire comprend mal, il faudra simplement recommencer.

3. Dans un projet, c’est chacun pour soi!

Pas d'esprit d'équipe. Chacun pour soiPour planter un projet, il suffit que chacun déroule son plan d’action personnel sans communiquer. A la fin, chacun aura travaillé pour soi et on verra bien si tout pourra s’assembler. Le projet sera une somme de briques de tailles, de formes et de couleurs différentes sans aucune caractéristique commune. Au pire on mettra en place un projet d’intégration. Ca permettra de conserver encore un peu l’équipe en place et de continuer à s’éclater.

4. Restez le plus vague possible, ça évitera les contraintes!

Pourquoi se poser trop de questions alors qu’une idée est en or. Et ne rien à foutre de ces personnes qui critiquent toujours sans rien proposer. Ne définissez jamais de cadre précis qui vous obligerait à réaliser ce que vous avez promis.

5. Ne vous prenez pas la tête avec des détails!

Le diable est dans les détailsLes cahiers des charges décrivent les fonctions essentielles sans aborder les détails. Par exemple, les tailles et les couleurs des polices sur le site internet ne sont pas en accord avec la charte graphique de l’entreprise. Les techniciens sauront bien faire les bons choix le moment venu. Ils sont les mieux à même de savoir ce qui est bon pour les utilisateurs. N’ayez crainte, l’image de votre Entreprise est solide et ne sera pas détruite à cause d’un simple site web. Vous êtes sur la bonne voie, le diable est dans les détails!

6. Ne pinaillez pas trop sur le choix du chef de projet!

Le chef de projet est souvent vu comme un chef d’orchestre. Dans une salle de concert, ce sont les musiciens qui font la magie d’une musique. N’investissez pas dans un chef de projet compétent et hors de prix. Un technicien fera parfaitement l’affaire. Inutile d’avoir des compétences spécifiques pour gérer un projet. Tout le monde est capable gérer des hommes, des budgets, des délais et la qualité.

7. N’allez pas chercher les complications pour créer votre équipe projet!

parties prenantes du projetVotre conjoint, voisin, meilleur ami ont gentiment accepté de faire partie de l’équipe de projet. Vous avez bien fait! Faudrait être un parfait idiot pour s’offrir les services onéreux de professionnels compétents. D’ailleurs, il y a bien longtemps que vous n’allez plus chez l’opticien: le voisin offre un service gratuit, une loupe et des pinces qui font parfaitement l’affaire. Ne compliquez pas toujours tout. Gardez les choses simples!

8. Commencez immédiatement. Inutile de planifier!

Pourquoi faire un planning puisque des changements seront quand même réalisés. Et puis ca ira beaucoup plus vite. On improvisera en temps utile.

9. Ne gaspillez pas votre argent à gérer des risques qui ne se réaliseront peut-être jamais!

gestion des risques projetLe risque est par définition un événement incertain. Pourquoi perdre son temps à essayer de prévoir l’avenir? S’il y avait un risque on l’aurait su depuis le début. Inutile de prendre ceinture et bretelles et de dépenser votre budget à prévenir des évènements qui n’arriveront peut-être jamais. On verra bien quand ça arrivera et on réagira à ce moment-là. Gardez vos sous pour des choses plus importantes! D’ailleurs est-ce que vous restez enfermé chez vous de peur qu’un pot de fleurs vous tombe sur la tête?

10. Ne cherchez pas absolument la qualité. De toute façon tout le monde s’en fiche!

La qualité n’est importante qu’en fin de projet! Ce qui compte, c’est le produit fini. Le client ne remarquera que l’apparence finale du produit et les fonctionnalités qui l’exciteront.


Si vous pensez qu’au moins un de ces 10 trucs peut s’appliquer à vos projets, alors ne vous certifiez surtout pas en gestion de projet et considérez que les certifications PRINCE2® et PMP®, pour lesquelles AB Consulting, Organisme de Formation Accrédité organise très régulièrement des sessions de formation et de certification en Afrique, Europe, Amérique du Nord et Asie ne sont pas faites pour vous.

Si vous ne savez pas ce qui différencie PRINCE2® et PMP, vous pouvez toujours consulter notre blog.


 


Un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Catégories

Archives

Calendrier

août 2018
L M M J V S D
« Juil    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  
%d blogueurs aiment cette page :