Home » Posts tagged 'CGEIT'

Tag Archives: CGEIT

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Ce n’est pas le CISA qui fait un bon auditeur

Je suis toujours très étonné de constater que les pages les plus consultées sur ce blog sont celles qui font référence au CISA, à la certification PMP et aux certifications qui correspondent aux meilleurs salaires. C’est un peu comme si le fait de posséder une certification garantissait un niveau de rémunération. D’ailleurs une des pages les plus populaires de ce blog est celle qui liste les 6 certifications les mieux payées.

Le CISA ne fait pas un auditeur
Crédit © Bakhtiarzein

Le CISA est une certification professionnelle, pas un label

En France et dans la majorité des pays francophones, on cultive une vénération totalement incohérente pour les diplômes et les certifications de tout type. Ainsi, un de mes clients, en Afrique de l’Ouest, membre de l’élite dirigeante, me confiait :


Aux Etats-Unis, quand tu recherches un emploi, le recruteur te demande: « Pourquoi voulez-vous travailler pour nous et qu’est-ce que vous pouvez nous apporter? ». En France le recruteur te demande: « Quels diplômes et quelles certifications possédez-vous? ». En Afrique, le recruteur te pose la question suivante: « Qui est-ce qui t’envoie? ».


Tout est résumé dans cette approche. La France est obsédée par les certifications et les diplômes. Dès lors il n’est pas étonnant de voir que l’intérêt des personnes se porte sur les certifications. Et le CISA figurant parmi les certifications qui, statistiquement, sont détenues par des  personnes considérées comme les mieux rémunérées, le raccourci est assez facile. CISA devient synonyme de forte rémunération.

Comment est structuré le CISA?

Essayons d’abord de replacer le CISA dans son contexte. C’est une certification professionnelle, proposée par l’ISACA et destinée à reconnaître les compétences d’auditeurs TI expérimentés. A ce titre, il est composé de deux parties. La première partie est un examen – difficile -de 150 questions destinées à vérifier les connaissances des auditeurs. Il porte sur 5 domaines de connaissances  que devraient posséder à minima tous les auditeurs TI pour accomplir leur mission :

  • Le processus d’audit des SI (représente 21% des connaissances testées)
  • La gouvernance et le management des TI (16% sur l’organisation, les rôles et responsabilités et surtout le système de management de l’entreprise)
  • Acquisition, développement et mise en oeuvre des SI (18% sur l’audit des projets dans le domaine des TI)
  • Exploitation, maintenance et gestion des services (20% sur la production informatique)
  • Protection des actifs informationnels (25% sur la sécurité des systèmes d’information)

Bien évidemment, cela n’est en aucun cas suffisant pour prétendre être un bon auditeur TI. Vous pouvez toujours apprendre par coeur les contenu des manuels, cela ne prouvera jamais que vous êtes compétent. Tout au plus cela prouvera que vous avez « une mémoire de cheval »… Et clairement, vous ne serez pas le profil dont ont besoin les entreprises pour se développer. C’est juste un minuscule premier pas vers la compétence. Pour pouvoir se développer sur leur marché, les entreprises ont besoin de personnels compétents.

La compétence de l’auditeur, dès lors qu’il a acquis les connaissances de base, se mesure à son aptitude à réaliser des missions d’audit. La compétence intègre donc une composante importante liée à l’expérience et au comportement des personnes. C’est ce qui constitue la seconde partie du CISA : la vérification de l’expérience et de l’attitude des candidats sur une durée totale de 5 ans durant les 10 dernières années écoulées.

Comment s’effectue la vérification de la compétence des postulants au CISA?

Chaque postulant à la certification CISA doit remplir des documents listant ses expériences passées dans le domaine de l’audit et du contrôle interne des TI. Chaque document doit ensuite être signé par un (ex-) manager qui pourra attester de la véracité de vos compétences d’auditeur. Lorsque vous avez atteint la durée cumulée de 5 années durant lesquelles il existe des preuves de votre expérience, vous pourrez alors renvoyer votre dossier à l’ISACA. A ce moment, un comité de certification évaluera votre dossier et vérifiera vos compétences. Le plus souvent il s’agit de revoir votre dossier de candidature et de vérifier sa cohérence par rapport au cinq domaines de compétences.

De façon aléatoire et/ou en fonction du résultat de cette revue, ISACA contacte les personnes qui vous ont servi de référence. Elles seront interviewées par un membre de l’ISACA qui vérifiera que le document reçu représente bien la vérité. Ensuite le comité de certification, après délibération, vous attribuera, ou pas, la certification CISA.

Dès lors que l’ISACA reçoit votre dossier complet, le processus  prend environ de 4 à 8 semaines.

Et après l’obtention du certificat?

Ce n’est que lorsque vous recevez le certificat final, à l’issue du processus complet que vous pourrez revendiquer votre certification sur votre CV et sur les réseaux sociaux. Tant que vous n’avez réussi que l’examen seulement, vous n’êtes pas certifié CISA. Dans ce cas, il est d’ailleurs mentionné clairement par l’ISACA que vous ne pouvez en aucune façon le mentionner. Vous ne pouvez revendiquer votre certification qu’en mentionnant votre numéro de certificat. Il est à noter que l’ISACA audite régulièrement les réseaux sociaux afin d’éliminer et de sanctionner les « fraudeurs ».

Il est également important de noter que le CISA étant une certification professionnelle destinée aux auditeurs IT, elle n’est valable que pour une durée de 3 ans. A l’issue de ces trois ans vous serez nudité par le Comité de Certification. Celui-ci déterminera si votre CISA vous est attribué pour 3 années supplémentaires.

Comment maintenir son CISA dans le temps?

Dès l’obtention du CISA, vous serez soumis à des obligations pour pouvoir le conserver. Parmi ces obligations, figure celle d’adhérer au code d’éthique de l’ISACA et de le respecter en toute circonstance. En cas de manquement avéré votre CISA vous sera retiré immédiatement et définitivement. Il vous sera également demandé d’être adhérent à l’ISACA et de maintenir votre adhésion chaque année.

De plus, le métier d’auditeur évoluant en permanence, vous serez obligé, chaque année, de fournir des preuves que vous êtes dans un processus d’amélioration de vos compétences. Cela se fait en suivant des formations, en participant activement à des publications ou encore en participant à des conférences. Chacune de ces activités vous rapportera des CPE (Continual Professional Education). En moyenne, un CPE équivaut à 50 minutes de formation ou d’activité reconnue. Chaque année vous devez communiquer à l’ISACA le nombre de CPE acquis dans l’année écoulée. Vous devez en produire un minimum de 20 par année avec un minimum cumulé de 120 sur 3 ans.

A la fin de chaque période de 3 ans, votre certification est évaluée par le comité de certification et vos CPE peuvent être audités pour s’assurer qu’ils sont bien justifiés. Vous devrez donc conserver précieusement les preuves des CPE que vous revendiquez. Si l’ISACA découvre que vous revendiquez des CPE non valides ou si vous n’atteignez pas le minimum requis sur les 3 ans, votre certificat vous sera immédiatement retiré. Vous devrez alors retirer immédiatement la mention de votre CISA sur vos cartes de visite, vos CV et sur les réseaux sociaux. Le retrait du CISA est définitif. Dans le cas où vous souhaiteriez l’obtenir de nouveau, vous devrez repasser l’examen et suivre de nouveau le processus complet de certification.

Le CISA fait-il de vous un bon auditeur?

Comme vous pouvez le comprendre, le CISA ne fait pas de vous un bon auditeur. Au contraire, c’est si vous êtes déjà un bon auditeur que vous pourrez espérer obtenir le CISA. Ensuite pour le conserver, vous devrez démontrer durant toute votre vie professionnelles que vous restez parmi les meilleurs. C’est ce qui explique la valeur de cette certification et les salaires élevés qui lui sont associés. Les Entreprises sont toujours prêtes à bien rémunérer des personnes compétentes qui leurs apportent de la valeur. Elles n’ont aucun intérêt à rémunérer le savoir. Il est dans ce cas plus simple d’acheter une bonne base de connaissances auprès d’un éditeur. Ce n’est donc pas le CISA qui fait la rémunération. C’est la satisfaction des conditions exigées des auditeurs pour conserver leur CISA qui justifie leur rémunération élevée.

Y a-t-il de mauvais auditeurs parmi les détenteurs du CISA?

Malgré toutes les précautions prises par l’ISACA, il existe bien sûr des cas de personnes qui passent au travers « des mailles du filet ». L’ISACA est une association professionnelle dont l’effectif salarié est d’environ une centaine de personnes au niveau mondial. L’association n’a donc pas les moyens de vérifier en détail tous les dossiers. Elle procède donc par échantillonnage. N’oublions pas que nous avons affaire à des auditeurs. Il existe donc des personnes qui arrivent à obtenir leur certification en n’ayant pas les qualités requises. Mais l’audit réalisé tous les trois ans pour maintenir la certification aide à les éliminer sur le long terme. Il y a aussi des fraudeurs qui obtiennent des références de complaisance. Dans ce cas l’interview des références par les membres de l’ISACA a tôt fait de mettre au jour la fraude. Mais là encore, ces interviews ne sont pas systématiques et elles sont réalisées par échantillonnage.

Cependant, dans l’ensemble, une gros effort est fait pour maintenir la crédibilité de cette certification. Et c’est bien ce qui en garantit toute la valeur auprès des Entreprises et des recruteurs.

 

7 raisons de suivre une formation COBIT

Formation COBIT : Pour qui et pourquoi?

Au moment d’adopter COBIT® 5 en tant que cadre pour la Gouvernance et le Management de l’Information, de nombreuses questions se posent. Tout d’abord, l’entreprise comprend-elle parfaitement ce que signifie la gouvernance et la gestion l’Information d’Entreprise et de la Technologie Associée (GEIT)? Les professionnels de la gouvernance de l’entreprise savent-ils comment évaluer efficacement l’état actuel du système d’information de l’entreprise dans le but de déterminer quels aspects de COBIT® 5 mettre en œuvre? L’entreprise est-elle en mesure de réaliser une évaluation pour déterminer l’aptitude d’un processus défini?

7 raisons de suive une formation COBIT

Pourquoi une formation COBIT?

La formation COBIT® 5 constitue, bien évidemment, un aspect important pour pouvoir s’assurer que les professionnels de la Gouvernance du SI ont les réponses à leurs questions et deviennent des professionnels compétents sur COBIT®.

Bien que de nombreux concepts puissent sembler familiers aux personnels du domaine informatique, cette version évolutive intègre les dernières réflexions sur les techniques de Gouvernance et de Gestion de l’Information des Entreprises et fournit des principes, des pratiques, des outils analytiques et des modèles reconnus dans le monde entier.

COBIT 5 porte sur la Gouvernance et le Management du Système d’Information et non sur l’Informatique. L’informatique ne constitue qu’une faible partie du Système d’Information. L’information est partout dans l’Entreprise. Contrairement aux idées reçues, seule une très faible partie est gérée par la technologie. Il est donc essentiel de ne pas se limiter au domaine informatique. La réalisation d’un programme de formation approprié pour les professionnels des métiers de l’Entreprise sur ce qu’est vraiment COBIT et comment il peut être utilisé et mis en œuvre est absolument essentielle. Bien sûr les technologies de l’information sont également concernées mais à moindre titre.

Une formation COBIT pour qui?

La formation COBIT est d’abord destinée aux membres des conseils d’administration et des comités de direction ainsi qu’aux directions métiers. Les auditeurs IT / IS, les auditeurs internes, la sécurité de l’information sont également ciblés. Les consultants et les membres de la direction du SI et des TI, qui ont besoin de connaître la GEIT, en tireront également un grand bénéfice.

7 bénéfices clés d’une formation COBIT

Une formation sur le référentiel COBIT profitera tout autant à l’organisation qu’aux personnes qui auront la chance d’y participer. Examinons 7 de ces bénéfices, en gardant à l’esprit qu’il en existe bien d’autres.

1 – Amélioration de l’efficacité et de la productivité

Une formation COBIT 5 fournit les outils et les connaissances indispensables à l’utilisation de COBIT. Les professionnels comprendront mieux ce que signifie la GEIT et comment ce concept peut être appliqué à leur entreprise. Chaque individu en tirera une appréciation plus pratique de la façon d’appliquer COBIT 5 à des problèmes spécifiques d’entreprise, des points de douleur, des événements déclencheurs et des scénarios de risque. Les rôles et les responsabilités de chacun au sein de l’organisation, en relation avec COBIT, seront clairement définis (facilitateur 3), entraînant un accroissement de productivité et d’efficacité dans l’entreprise. Cette meilleure compréhension des rôles et responsabilités permettra de mieux gérer les ressources et les risques. L’ensemble de ces concepts sont étudiés dans la formation COBIT Foundation qui sert de point d’entrée dans le cursus.

2 – Renforcer la confiance et la valeur créée par les systèmes d’information

Les cours de formation COBIT 5 fournissent aux participants les concepts et les principes clés leur permettant de découvrir comment évaluer l’état actuel de leur système d’information d’entreprise, dans le but de déterminer quels aspects de COBIT 5 seraient les plus prioritaires à mettre en œuvre. La confiance provient du fait que chacun connaîtra son rôle et disposera des outils et des connaissances nécessaires pour mettre en œuvre et évaluer efficacement la Gouvernance et le Management de l’Information dans son Entreprise.

3 – Positionnement spécifique

La connaissance de COBIT par le professionnel de la Gouvernance lui permettra de bien dissocier les activités de Gouvernance des activités de Management. La Gouvernance consiste à Diriger, Evaluer et Surveiller la performance. Le Management Planifie, Construit, Exploite et Contrôle. Les formations COBIT 5 confèrent aux participants une connaissance inégalée en matière de Gouvernance et de Management de l’Information dans l’Entreprise sous la forme de concepts, de principes et de processus. Cette connaissance est cruciale pour l’évaluation de la capacité de l’Entreprise à créer de la valeur. Elle est également indispensable pour mettre en oeuvre un système de Gouvernance et de Management adapté. En outre, COBIT® est évolutif. Une formation accréditée permet ainsi au professionnel d’être à la pointe des connaissances et de la pratique.

4 – Accroissement de la confiance et de la capacité

Une formation COBIT permet aux participants d’affiner leurs compétences et d’améliorer la compréhension des risques IT. Elle permet notamment d’améliorer la prise de décisions éclairées pour réduire les incidents de sécurité de l’information. Cette compréhension et la sensibilisation au risque sont essentielles pour améliorer la prévention, la détection et la résilience aux incidents. Le professionnel COBIT sera capable de fournir des outils à son Organisation pour maintenir des informations de haute qualité lui permettant de prendre les décisions commerciales avisées et de l’aider à respecter les exigences réglementaires, légales ou gouvernementales. Ces connaissances permettront de mettre en place un programme d’amélioration continue en s’appuyant sur la formation COBIT Implementation.

5 – Crédibilité

Les organismes de formation COBIT accrédités par l’ISACA qui offrent des formations et des examens de certification doivent d’abord passer un processus d’agrément méticuleux. Les formateurs accrédités sont évalués régulièrement au travers d’audits sur site de leur compétence et de leur pédagogie. Les participants à une formation auprès d’un organisme de formation accrédité sont donc certains de la qualité de la formation qu’elles reçoivent. Les entreprises peuvent vérifier que l’organisme de formation auquel ils font appel est bien accrédité par APMG ou par Peoplecert. Les examens sont rigoureux, stimulants et cohérents, et, en conséquence, les participants peuvent être fiers de leur réussite. En outre, les employeurs peuvent vérifier auprès de l’ISACA si leurs employés sont vraiment titulaires d’une certification COBIT.

6 – Alignement de la sécurité de l’information avec la stratégie de l’organisation

La cascade d’objectifs est un outil essentiel pour aligner les objectifs de l’informatique avec les objectifs de l’Entreprise. Les participants à une formation COBIT apprendront à maîtriser cet outil très puissant. Ils seront ainsi en mesure d’assurer que la sécurité de l’information est bien alignée à la stratégie de l’Entreprise. Ceci leur permettra de s’assurer que la tolérance au risque de l’Organisation est bien respectée tout en maximisant les bénéfices et en optimisant les ressources. Ainsi, il leur sera plus facile de prendre les bonnes décisions tout en économisant les ressources et les budgets. Grâce à cette connaissance, la sécurité ne sera plus un sujet exclusivement technique. Selon une étude d’IBM, 95% des attaques réussies sur les données ne proviennent pas de l’informatique. Il est donc primordial de ne pas laisser ce sujet entre les mains des informaticiens.

7 – Assurance de l’aptitude de l’organisation à créer de la valeur

Grâce à la méthode d’évaluation d’aptitude des processus basée sur la norme ISO 15504, les auditeurs internes participant à une formation COBIT apprendront à s’assurer de l’aptitude de l’Entreprise à créer de la valeur. Il s’agit là d’un élément très important. Le programme d’évaluation de COBIT 5 se focalise sur l’aptitude plutôt que sur la maturité. C’est une approche radicalement différente de la plupart des autres cadres d’audit. La maturité correspond à la façon dont une organisation travaille. Ce qui est audité c’est l’application de processus formalisés au sein de l’Organisation. A l’inverse, l’aptitude fait référence à la qualité des processus et à leur capacité à délivrer de la valeur. C’est une autre approche extrêmement importante qui sera approfondie dans la formation COBIT Assessor.

Il sera ainsi possible d’auditer l’aptitude, par exemple, du processus de gestion des ressources humaines. Cela permettra également d’évaluer la qualité du système de Management de l’Entreprise. Une autre évaluation possible pourra concerner les risques, par exemple en matière d’éthique.

En savoir plus et échanger avec nos experts

Pour en savoir plus ou échanger avec nos experts, n’hésitez pas à nous laisser un commentaire. Nous vous répondrons alors avec grand plaisir. Si vous avez suivi une formation COBIT 5 ou si vous utilisez COBIT 5 dans votre entreprise, n’hésitez pas à nous laisser votre témoignage. Nous serons heureux de le relayer.

 

Les 6 certifications qui paient en 2017

Vous envisagez de vous lancer dans une carrière dans le domaine des technologies de l’information (TI)? Vous souhaiteriez obtenir une certification dans un domaine que vous maîtrisez déjà? Une multiplicité de solutions s’offre à vous. Alors comment choisir? Sur quels critères? Que vous soyez intéressé par les réseaux, la sécurité ou l’administration des systèmes, vous trouverez sans peine une certification qui est censée vous aider à lancer ou faire progresser votre carrière. Mais toutes ces certifications ont-elles la même valeur? Et même, pour certaines certifications il semble qu’il y ait différents organismes proposant des certifications concurrentes. Sont-elles équivalentes? S’adressent-elles au même public? Sont-elles reconnues de façon similaire par la communauté des Entreprises? Bien évidemment la réponse est négative. Alors, vous devez faire votre choix et ne pas vous tromper.

Les 6 certifications qui paient en 2017
Crédit: © contrastwerkstatt

6 certifications qui paient bien!

Une des motivations souvent évoquées par les personnes qui nous contactent pour suivre une formation et passer une certification consiste à obtenir un meilleur salaire. Quelles sont donc les certifications qui paient le mieux en 2017? Nous allons essayer de vous aiguiller un peu en vous présentant les 6 certifications qui paient le mieux de façon générale. Bien sûr il peut y avoir des différences selon les pays. Il est clair que le salaire proposé pour une fonction correspondant à une même certification ne sera pas le même aux USA, au Canada, en France ou en Côte d’Ivoire. Mais il demeure que le classement reste globalement identique.

Mais soyons honnêtes: vous courrez après les gros salaires? Cet article vous présente les six certifications les mieux payées. Mais il vous indique aussi ce que les employeurs attendent de vous et ce que cela implique. La certification ne suffit pas… C’est un élément qui, conjugué à d’autres vous permettra d’atteindre votre objectif.

Commençons par le bas pour remonter vers la certifications qui, cette année, remporte la palme du meilleur salaire. Nous sommes fiers, chez AB Consulting, de proposer des ateliers de préparation à ces 6 certifications depuis maintenant plusieurs années dans le cadre de nos accréditations internationales.

6. Project Management Professional : PMP

Les professionnels adorent la certification PMP car elle leur donne accès à une grande variété d’Entreprises.  Elle leur permet d’appliquer leurs compétences dans une grande variété de domaines. Beaucoup d’informaticiens la recherchent, même si ce n’est pas une certification liée au domaine informatique. Toutes les Organisations ont des projets à gérer. Mais il est vrai que beaucoup de projets, aujourd’hui, tournent autour de l’informatique. La capacité d’appliquer les principes de gestion de projet (PM) au domaine informatique vous permet de glisser un pied dans la porte de presque n’importe quelle Entreprise. Vous serez alors responsable de veiller à ce que les activités de gestion des services informatiques soient effectuées dans les temps et dans les budgets.

Venons-en à ce qui vous intéresse vraiment: l’argent. Le titulaire du certificat PMP gagne en moyenne 112.153 $ par année, en 2017. Ce n’est pas mal si vous pouvez obtenir ce type de certification. Pour pouvoir passer l’examen de certification, vous devrez  justifier d’au moins un diplôme d’études secondaire, d’un minimum de 7 500 heures d’expérience de gestion ou de direction de projets, et 35 heures de formation au PMP dans un organisme de formation accrédité. Bien sûr, le PMI vérifiera minutieusement chacun des pré-requis avant de vous autoriser à passer votre certification.

5. Certified Information Systems Auditor : CISA

Pour ceux qui veulent démontrer leurs compétences dans les domaines de la sécurité informatique, de l’audit informatique, de la gestion des risques et de la gouvernance, la certification CISA constitue une excellente référence.

L’examen se compose de 200 questions à choix multiples réparties sur 5 domaines. Si vous le réussissez, ce ne sera qu’un premier pas franchi. Vous devrez également prouver au minimum cinq ans d’expérience professionnelle dans les domaines concernés et 20 heures de formation. Ce n’est que lorsque vous aurez accompli cette étape supplémentaire que vous vous verrez attribuer la certification CISA. En aucun cas vous ne pourrez vous prévaloir de la certification avec uniquement la réussite à l’examen. Dès lors que l’ISACA vous aura attribué la certification, vous intègrerez un groupe de professionnels dont le salaire annuel moyen est de l’ordre de 112.931 $.

Pour en savoir plus sur cet examen, vous pouvez consulter notre article CISA: 12 trucs utiles pour l’examen.

4. Certified Information Systems Security Professional : CISSP

Si vous êtes un consultant en sécurité, un manager, un auditeur, un analyste ou un ingénieur système, le CISSP peut être une bonne certification pour vous. C’est l’opportunité de prouver que vous êtes capable de concevoir et d’élaborer et de mettre en oeuvre un protocole de sécurité d’entreprise.

Le test est composé de 250 questions à choix multiples et de mises en concordance. Cette certification vous donne accès à des postes en sécurité de l’information qui paient, en moyenne, 120.933 $ par an.

3. Certified Information Security Manager : CISM

Le CISSP est principalement focalisé sur les aspects techniques. A l’inverse la certification CISM est principalement axée sur le management de la sécurité de l’information. Bien sûr, vous serez toujours impliqué dans la conception et l’ingénierie des protocoles de sécurité, mais vous serez surtout impliqué dans la gestion de la sécurité d’une entreprise. Ce type de position vous donnera accès à des secteurs d’activité en dehors de l’informatique, car vous devrez travailler avec d’autres parties prenantes pour atteindre les objectifs commerciaux globaux de l’entreprise. Il s’agit d’une certification débouchant sur des rôles de senior manager.

Si c’est bien ce qui vous intéresse, vous pourrez alors prétendre à un salaire annuel moyen de l’ordre 121.177 $. Avant de pouvoir récolter les fruits de votre labeur, vous devrez d’abord réussir l’examen, qui comprend 200 questions à choix multiples, et ensuite prouver que vous avez un minimum cinq ans d’expérience pertinente dans les domaines correspondants. Ce n’est seulement après cette dernière étape que l’ISACA vous attribuera la certification CISM.

2. Certified in Risk and Information Systems Control : CRISC

L’examen de certification CRISC porte sur quatre domaines majeurs de la gestion des risques : identification, évaluation, réponse et atténuation, surveillance et suivi des contrôles. Si vous souhaitez travailler dans ce domaine, ou si vous avez une expérience dans le domaine et si vous voulez obtenir une certification recherchée, vous devriez envisager la certification CRISC.

L’examen comprend 150 questions à choix multiples. Si vous réussissez l’examen, devrez ensuite justifier d’un minimum de 3 années d’expérience dans 3 des 4 domaines couverts par le CRISC. L’ISACA confirmera la recevabilité de votre demande et vous attribuera le certificat CRISC. Vous entrerez alors dans une catégorie professionnelle dont la moyenne de salaire annuel est de l’ordre de 121.424 $.

1. Certified in Governance of Enterprise Information and related Technology : CGEIT

La certification la plus lucrative couvre un large éventail de responsabilités, y compris les responsabilités de la gestion du cadre de gouvernance de l’information d’entreprise, de la gestion stratégique de l’informatique et de l’entreprise, de la réalisation des bénéfices, de l’optimisation des risques et de l’optimisation des ressources.

Cette certification s’adresse à des personnes exerçant des responsabilités au sein d’un Conseil d’Administration ou d’un Comité de Direction.

L’examen de certification comprend 150 questions à choix multiples auxquelles il faut répondre en moins de quatre heures. La réussite à l’examen vous permettra de soumettre votre dossier à l’ISACA. Vous devrez alors prouver un minimum de 5 années d’expérience à un niveau de Gouvernance ou de Direction.  Dès lors que votre dossier sera vérifié et validé par l’ISACA vous obtiendrez la certification CGEIT. La moyenne annuelle de rémunération d’un CGEIT est de l’ordre de 131.443 $.

Pour en savoir plus et échanger avec nos experts…

Pour en savoir plus et échanger avec nos experts, n’hésitez pas à nous laisser un commentaire. Nous vous répondrons alors avec grand plaisir. Et si vous avez réussi au moins l’une de ces certifications, n’hésitez pas à nous laisser votre témoignage…

Catégories

Archives

Calendrier

août 2018
L M M J V S D
« Juil    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  
%d blogueurs aiment cette page :