Home » 2019 » mars » 14

Daily Archives: 14 mars 2019

La cybersécurité a besoin de femmes. Explications.

Il y a quelques jours, le 8 mars dernier, se déroulait la journée internationale du droit des femmes. Et cette année encore, nous constatons toujours une inégalité entre les hommes et les femmes. C’est également vrai dans le domaine de la cybersécurité où seulement 20% des professionnels sont des femmes. Bien que cela représente une hausse de 11% depuis 2013, il reste encore beaucoup à faire dans les carrières de cybersécurité. Dans le même temps, selon Cybersecurity Ventures, il y aura jusqu’à 3,5 millions de postes vacants d’ici 2021. Alors, est-ce une réelle opportunité pour les femmes dans un monde en pleine transformation numérique?

La cybersécurité a besoin de femmes - Explications
Crédit © rawpixel.com 2019

Être une pionnière comporte des défis. Mais selon les professionnels de la cybersécurité que je côtoie régulièrement, les femmes sont tout à fait à la hauteur. Alors essayons de comprendre les raisons de cette situation et comment elle pourrait évoluer très rapidement.

Pourquoi est-ce important de combler le fossé entre les sexes en cybersécurité?

La diversité des perspective est indispensable

Tout d’abord, il est nécessaire de bien comprendre pourquoi c’est si important. L’objectif n’est pas simplement d’engager plus de femmes pour augmenter les pourcentages. L’argument en faveur d’une plus grande égalité des sexes dans la cybersécurité ne se limite pas seulement à juste vs injuste, ou à homme vs femme. C’est simplement, que le fait d’avoir plus de femmes sur le lieu de travail est bon pour le business. En effet, la diversité des points de vue, du leadership et de l’expérience est toujours un facteur positif pour les affaires.

Cette constatation peut d’ailleurs s’appliquer à n’importe quel rôle dans une entreprise. Elle ne se limite pas au domaine de la cybersécurité. Par contre elle est tout particulièrement pertinente pour la cybersécurité. Il est nécessaire d’avoir des personnes d’origines, de sexe, de cultures différentes dans les équipes de cybersécurité. En effet, les cyber-criminels qu’elles poursuivent (acteurs de la menace, pirates informatiques, cyber-criminels) possèdent également une grande variété de formations, de cultures et d’expériences. Plus nous aurons de personnes et d’expériences différentes pour défendre nos réseaux et meilleures seront nos chances de réussite.

Le nombre de postes non pourvus est en expansion

De plus, comme je l’ai mentionné dans l’introduction, la cybersécurité est confrontée actuellement à un problème lié au manque de compétences disponibles sur le marché. Il serait donc totalement préjudiciable, sur un critère tel que le sexe, de limiter le nombre de professionnels de ce secteur. La demande en professionnels de la sécurité ayant les bons niveaux de connaissance et de compétence est très forte. En outre, la menace pour les victimes et les réseaux critiques est de plus en plus vaste. Donc,   les femmes aussi bien que les hommes peuvent tout à fait réussir une carrière percutante et enrichissante dans ce domaine.

Et pourtant aujourd’hui, quand on pense au CISO, on imagine immédiatement un homme. Pourtant une femme peut tout à fait être CISO. Il commence d’ailleurs a y en avoir dans les grandes entreprises internationales, même si les hommes restent largement majoritaires. Par exemple on peut citer Shamia Naidoo qui est l’actuelle Global CISO chez IBM ou Debbie Wheeler, CISO pour la compagnie aérienne Delta ou encore Dr. Jay, CISO chez XEROX et ancienne CIO (DSI) de la Maison Blanche. Malheureusement, en France et dans les pays francophones en général, il y en a encore très – trop – peu, comme Mylène Jarossay, membre fondateur du CESIN et CISO de LVMH.

Les défis auxquels sont confrontées les femmes en cybersécurité

Tout d’abord, les femmes ont trop souvent un problème de perception de la cybersécurité (et de la technologie en général). La technologie ou la sécurité sont souvent considérées comme des professions masculines. Et c’est juste de dire qu’il y a clairement peu de femmes dans ces domaines. Aussi beaucoup de femmes ne considèrent pas encore ces professions peuvent offrir des opportunités de carrière viables.

L’éducation et la culture

Malheureusement, ce point de vue est souvent enraciné dès l’enfance. Dès le plus jeune âge, les femmes sont sensibilisées au fait que les hommes sont bons en sciences et techniques et que les femmes ne le sont pas. Elles seront le plus souvent orientées vers des filières artistiques, littéraires ou commerciales. Malgré l’évolution des mentalités durant ces dernières années, il faut hélas reconnaître que les préjugés demeurent.

Et cette perception est renforcée lorsque les femmes qui poursuivent une carrière dans le secteur de la technologie se révèlent être les seules dans la salle. Dans presque toutes les équipes d’ingénierie dont j’ai fait partie, il n’y avait toujours qu’une ou deux femmes. Le manque de diversité des sexes est clairement évident, en particulier lorsque vous assistez à des événements tels que le Black Hat ou le HackFest de Québec, et que les hommes constituent la grande majorité des participants.

Dès lors, la culture de travail peut rester bloquée dans un cycle de préjugés inconscients qui se perpétue. Tout au long de ma carrière, j’ai remarqué que les femmes devaient redoubler d’efforts pour obtenir des opportunités et être reconnues. Cela tient peut-être en partie au fait que les gens, consciemment ou non, ont tendance à embaucher et à promouvoir des personnes qui leur ressemblent. Et donc naturellement les hommes embauchent… des hommes. Les femmes ne devraient pourtant pas se sentir intimidées. Mais c’est souvent la réalité à laquelle elles font face dans l’industrie.

La facilitation du changement

Ces problèmes sont difficiles à résoudre car ils sont subtils et omniprésents. Ce sont des problèmes profonds, liés à la culture et à l’éducation. Pour changer cela il faut faciliter le changement culturel et cela prend beaucoup de temps. Au bout du compte, la meilleure façon de permettre ce changement dans le secteur de la cybersécurité, c’est de supprimer les obstacles pour les femmes et de permettre à plus de femmes d’entrer.

Et lorsqu’on leur en donne l’opportunité, c’est exactement ce qu’elles font. Dans les formations que j’anime régulièrement dans diverses régions du monde, en sécurité et en gouvernance, je constate une augmentation régulière du nombre de femmes. C’est un signe encourageant certes. Cependant il faut bien reconnaître que tous les pays ne sont pas logés à la même enseigne. Dans le monde francophone, il reste énormément de chemin à parcourir. Les préjugés sont malheureusement encore tenaces et les réticences très fortes.

Les femmes qui font de la cybersécurité aiment leur travail

L’amour du travail est une affaire profondément individuelle. Cependant voici pourquoi la résolution des problèmes évoqués précédemment valait (et vaut) la peine pour ces femmes.

« La cybersécurité consiste essentiellement à protéger les personnes contre les dommages et, lorsqu’une personne est victime, à découvrir qui l’a fait », a récemment déclaré Priscilla Moriuchi, directrice du département Strategic Threat Develoment à Recorded Future. « J’aime protéger les gens du mal, poursuivre les cybercriminels et continuellement apprendre. J’aime mon travail. »

Pavi Ramamurthy, qui travaille dans le secteur de la sécurité depuis 15 ans, aime également le travail quotidien en matière de cybersécurité. « J’aime construire une grande variété de programmes de sécurité, ou simplement être au cœur d’un incident de sécurité et diriger le processus de réponse à l’incident. Chacun vient avec sa propre série d’excitations et de défis. C’est enrichissant de réfléchir avec mon équipe sur les moyens de s’améliorer et également de nous tenir au courant des nouveautés en matière de sécurité, des professionnels et des nouvelles technologies. »

Maggie McDaniel, directrice de Finished Intelligence chez Recorded Future, a opté pour la cybersécurité en milieu de carrière et aime constater l’impact de son travail. « J’aurais pu rester là où j’étais, en faisant la même chose tous les jours, ou je pouvais aller dans un environnement stimulant et provoquer des changements , » dit-elle. « L’environnement, en évolution rapide, me permet de rester sur mes gardes et rend ma carrière intéressante. »

Jessica Ortega de Sitelock, quant à elle, souligne la flexibilité souvent nécessaire pour ces rôles. « De nombreuses entreprises de technologie proposent désormais des formations à votre rythme, des certifications et une possibilité de travailler à distance, faisant de la cybersécurité l’un des meilleurs chemins de carrière pour ceux qui privilégient l’équilibre travail-vie personnelle. »

Quelques trucs pour les femmes envisageant une carrière en cybersécurité

Si vous êtes une femme et que vous souhaitez changer de carrière pour vous orienter vers la cybersécurité, vous le pouvez sans aucun doute. Voici quelques trucs qui peuvent vous aider à mieux vous préparer.

1. Ne soyez pas intimidée et sachez saisir votre chance

Il est absolument nécessaire de saisir votre chance lorsqu’elle se présente et de commander le respect dans un domaine dominé par les hommes pour acquérir les connaissances et l’expérience nécessaires pour réussir. Ce n’est un secret pour personne que la technologie est un domaine à prédominance masculine. C’est aussi un domaine où sévissent encore de nombreux détracteurs. Ils se demandent si les femmes ont vraiment leur place à leurs côtés. Vous devrez sans doute lutter et postuler plusieurs fois pour occuper différents postes avant de devenir analyste de sécurité.

Rappelez-vous que la sécurité ne nécessite pas de dons magiques innés. Vous pouvez apprendre tout aussi bien qu’un homme ce que vous devez savoir pour réussir. N’ayez pas peur de vous battre pour ce que vous voulez.

2. Bâtissez votre réseau et trouvez des mentors dans le secteur

Une fois que vous avez terminé la préparation initiale avec des lectures, des cours en présentiel et en ligne, commencez à tisser des liens. Participez à des réunions et rencontrez des gens de l’industrie dans le domaine de la cybersécurité. Rejoignez un groupe comme Women in CyberSecurity (WyCyS) ou Women in Technology International (WITI) et, bien sûr, assistez à des conférences.

Trouver un mentor est une étape qui peut faire toute la différence. Contactez un acteur du secteur, idéalement un leader d’opinion, et recherchez un mentor. Il y a beaucoup d’hommes et de femmes, qui sont déjà dans le domaine et qui peuvent donner des conseils, répondre aux questions et vous orienter dans la bonne direction.

Un bon mentor peut fournir des conseils précieux sur la manière de trouver votre place dans la cybersécurité et de faciliter les opportunités de mise en réseau. Idéalement, trouvez une femme, professionnelle en cybersécurité, qui saura vous apprendre les ficelles du métier et, surtout, vous apprendre de ses erreurs. Il y a de la force dans les nombres. Cependant, n’ayez pas peur de prendre conseil auprès d’un professionnel de la cybersécurité. Il y a beaucoup d’experts et beaucoup de connaissances à exploiter.

3. Recherchez d’abord des opportunités en interne

Il n’est peut-être pas nécessaire de changer d’entreprise pour changer de carrière. Le meilleur endroit pour commencer est souvent au sein de votre société actuelle. Etablissez des relations avec votre propre équipe de sécurité. Il existe de nombreuses opportunités dans des domaines tels que la sensibilisation et la formation à la sécurité, la gestion de programme de sécurité, la réponse aux incidents et la rédaction technique, pour n’en nommer que quelques-unes.

Si l’équipe de sécurité de votre entreprise doit combler un poste vacant, vous avez un avantage. En effet, vous connaissez déjà l’entreprise, son environnement, sa culture et son activité. Vous pourrez peut-être alors combiner l’auto-apprentissage et la formation continue pour pouvoir démarrer un nouveau rôle.

4. Agissez avec confiance

C’est souvent le conseil le plus difficile à mettre en œuvre pour les femmes, surtout si elles se sentent en sous-effectif ou si elles sont ignorées. « J’avais beaucoup entendu parler des femmes qui ne se sentaient pas entendues lors des réunions, mais la première fois que cela m’est arrivé, ma mâchoire est presque tombée au sol », a déclaré Rose Elliott, senior director of product engineering de Tenable.io. « J’ai pensé: « Oh, c’est ce dont ils parlent. » J’ai même approché l’homme qui dirigeait la réunion par la suite. Mais cela s’est reproduit le lendemain. C’est terrible que ce soit juste une chose à laquelle il faut s’habituer . Mais depuis j’ai appris à exprimer mon opinion et à me sentir à l’aise. « 

L’astuce? Parler et agir de manière décisive, même si vous ne vous sentez pas nécessairement complètement sûre de vous. « De nombreuses femmes ont tendance à parler avec moins de confiance si elles ne sont pas certaines à 100% de ce qu’elles disent, alors que les hommes parlent avec confiance même s’ils sont relativement incertains », a déclaré R. Elliott.  «En fait, j’ai reçu un témoignage essentiel de la part d’un ancien directeur / mentor de sexe masculin: lorsque vous vous sentez vraiment anxieux, appuyez fort, car votre intuition est généralement la bonne.»

5. Mettez l’accent sur l’apprentissage

Comme pour toute carrière, la cybersécurité se base sur un parcours d’apprentissage. Personne de doit être intimidé par ce domaine. Cela semble très technique et très complexe. Et croyez-moi, ça l’est. Donc, bien sûr, ne vous attendez pas non plus à être un expert dès le départ. Nous avons tous quelque chose de nouveau à apprendre, hommes comme femmes, et dans ce domaine il y a de la place pour une expertise technique approfondie, mais aussi pour des généralistes et des gestionnaires. Chaque jour, un nouveau défi se présente et une chance d’apprendre quelque chose de nouveau surgit.

Alors, la cybersécurité est-elle pour vous? Moriuchi a la réponse: « Ce travail est destiné à tous ceux et toutes celles qui sont intellectuellement curieux, disposés à penser de manière non conventionnelle et à s’engager dans une vie d’apprentissage. » Vous vous reconnaissez dans cette description? Alors peut-être que vous devriez envisager de regarder les opportunités qui se présente dans un domaine en pleine expansion avec la transformation digitale des organisations.

Vous vous posez encore des questions?  Votre expérience peut être partagée? Vous avez des remarques sur le contenu de cet article? Les commentaires sont là pour vous permettre de lancer le débat et d’échanger. Profitez-en! Si vous avez aimé cet article vous pouvez aussi nous laisser un « like ». Ou, vous pouvez aussi vous abonner à notre blog pour recevoir une alerte lors de la parution de nos articles.

 

 

Catégories

Archives

Calendrier

mars 2019
L M M J V S D
« Fév    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
%d blogueurs aiment cette page :