Home » Gouvernance du SI » COBIT » Cyber-sécurité: une demande forte pour un profil rare

Cyber-sécurité: une demande forte pour un profil rare

 

L’actuelle pénurie de professionnels qualifiés en cyber-sécurité continue de constituer un problème majeur pour toutes les industries aux Etats-Unis, en Europe, mais aussi dans le reste du monde.

professionnel en cyber-sécurité

James Trainor, directeur adjoint par intérim de la Division Cyber du FBI, a récemment déclaré que l’industrie de la cyber-sécurité doit absolument « doubler ou tripler » ses effectifs pour être en mesure de répondre à l’augmentation des violations en matière des sécurité des informations.

Selon le Rapport 2015 sur la situation mondiale en matière de cyber-sécurité publié en Janvier par l’ISACA, 86% des entreprises et des professionnels de l’informatique sont conscients de la pénurie de professionnels de la cyber-sécurité et 37% prévoient d’embaucher de nouveaux spécialistes de la cyber-sécurité en 2015. 53% des entreprises interrogées prévoient également d’accroître, en 2015, la sensibilisation de leurs équipes grâce à des formations de sensibilisation, à la lumière des évènements récents publiés dans les médias.

Il n’y a jamais eu de meilleur moment pour entrer sur ce marché en plein essor. Voici quelques raisons de plus à considérer pour le développement de votre carrière.

Vous serez sans aucun doute la cible de chasseurs de têtes.

Le Bureau of Labor Statistics (BLS) a constaté qu’il y a actuellement « plus de 209.000 offres d’emplois non pourvues en matière de cyber-sécurité aux Etats-Unis, et les recrutements sont en hausse de 74 pour cent au cours des cinq dernières années ». En France, le nombre de postes non pourvus par manque de candidats est certes moins impressionnant mais d’ores et déjà, on en compte plus d’un millier depuis le début 2015.

Le BLS estime également que le marché de l’emploi pour les analystes de la sécurité de l’information – qui comprend les professionnels de la cyber-sécurité – va croître de 37% d’ici 2022.

Le rapport de sécurité annuel 2014 de Cisco estime, pour sa part, qu’il y a une pénurie mondiale d’un million de professionnels de la sécurité de l’information.

Les salaires sont élevés

Comme la concurrence pour le personnel qualifié augmente, les salaires sont inévitablement à la hausse pour attirer les meilleurs candidats – souvent bien au-delà des niveaux que les entreprises les plus petites peuvent se permettre – provoquant des taux anormalement élevés de turn-over et l’instabilité du secteur.

salaire cyber-sécuritéAux Etats Unis, les salaires annuels des professionnels de la sécurité dans les technologies de l’information vont de 60.000 $ à 70.000 $ pour les emplois de premier échelon. Le BLS estime le salaire médian à 86.170 $. Les 10 pour cent ayant les plus bas salaires ont gagné moins de 49.960 $, le top 10 pour cent a pour sa part gagné plus de 135.600 $ en moyenne l’an dernier. En France, les revenus moyens en début de carrière sont généralement de l’ordre de 35 à 40 k€ annuels, peuvent atteindre plus de 80 k€ pour un consultant senior.

James Stanger, Senior Director du groupe produits pour CompTIA (un des leaders mondiaux en matière de certifications dans le domaine IT), a déclaré :« le truc pour être un professionnel compétitif en sécurité, c’est d’avoir un diplôme d’études supérieures, une certification en cyber-sécurité, et de l’expérience».

« J’ai vu des gens possédant seulement une certification mais pas de diplôme d’enseignement supérieur s’en sortir parfaitement, bien que n’ayant pas encore d’expertise professionnelle. Mais, en général, vous avez besoin des trois », a déclaré Stanger.

Vous aurez un emploi à vie. Aussi longtemps que l’Internet sera présent dans nos vies professionnelles et personnelles, vous serez incontournable.

Les cyber-menaces se multiplient en permanence, notre dépendance à l’Internet continue d’augmenter chaque jour, et, comme l’internet des objets décolle, le nombre d’appareils connectés à l’Internet explose (automobiles, appareils électro-ménagers, puces d’identification RFID dans les cartes et badges, contrôle à distance des équipements domotique…). Il va donc de soi que le nombre d’emplois en cyber-sécurité continuera d’augmenter de façon de plus en plus rapide.

La pénurie va continuer et même augmenter

La plupart des organisations qui ont été la cible d’attaques de sécurité ces dernières années ont perdu des informations extrêmement sensibles. Même si ces informations perdues ne mettent pas nécessairement les personnes et les biens (incluant les aspects financiers) en péril direct, cela conduit le plus souvent à des dommages irréversibles en termes d’image et de réputation de l’Entreprise victime. Les clients et prospects perdent toute confiance dans une organisation qui n’est pas capable de conserver leurs informations confidentielles et sécurisées. Le nombre de procès intentés au Organisations concernées par les personnes auxquelles les données volées ou perdues appartenaient augmente de façon spectaculaire. La conséquence est que pour éviter ces impacts majeurs, beaucoup d’Entreprises victimes de cyber-attaques ne communiquent pas sur ces incidents.

Cela a conduit, sous la pression des clients et utilisateurs de la société de l’information, les organismes internationaux de régulation ainsi que les états à adopter des lois et réglementations très sévères à l’image du Royaume Uni où la législation prévoit une amende infligée par l’ICO (Information Commissioner’s Office) allant jusqu’à 100.000 £ pour toute violation de données. De son côté, la Communauté Européenne, au travers de la Directive Européenne de Protection des Données, prévoit d’imposer désormais aux Entreprises de communiquer publiquement sur les vols de données dont elles auraient été victimes. Cette nouvelle directive prévoit aussi des amendes allant jusqu’à 100 millions d’Euros ou 5% du chiffre d’affaires pour les Organisations qui ne respecteraient pas la législation en la matière.

Cette directive devrait entrer en vigueur fin 2015. Il est clair que les conséquences vont être importantes au niveau des Entreprises Européennes qui vont être contraintes d’appliquer la directive et donc recruter plus de spécialistes en matière de cyber-sécurité et de cyber-résilience.

Une qualification en cyber-sécurité et/ou en cyber-résilience pour démarrer votre carrière

Il existe actuellement plusieurs qualifications disponibles pour les candidats potentiels à des postes en cyber-sécurité et en cyber-résilience.

ISO 27001 : La norme internationale

iso 27001En 2005, la première norme en matière de cyber-sécurité à la fois globale, exhaustive et par dessus tout internationale voyait le jour : ISO 27001. Aujourd’hui il s’agit de la norme de certification des systèmes de management de la sécurité des informations la plus implémentée dans le monde. La certification ISO 27001 devient même une exigence de conformité réglementaire pour certains types d’Entreprises dans des pays importants dans le monde.

En obtenant une qualification ISO 27001 vous démontrez à vos employeurs actuels et futurs que vous prenez au sérieux la sécurité des informations et que vous êtes familier avec les meilleures pratiques en cyber-sécurité.

Il y a trois qualifications principales disponibles:

Novice sur la norme ISO 27001? Suivez le cours de 3 jours ISO 27001 Foundation et développez votre compréhension de la norme et de ses exigences.

Impliqué(e) dans la mise en œuvre de la norme ISO 27001? Suivez le cours ISO 27001 Practitioner pour comprendre pleinement comment planifier, mettre en œuvre et maintenir un ISMS conforme aux exigences d’ISO 27001.

Vous devez réaliser des audits ISO 27001? Suivez le cours ISO 27001 Auditor vous permettant d’obtenir la qualification nécessaire pour planifier et exécuter des audits de conformité de systèmes de management de la sécurité de l’information (ISMS) à ISO 27001.

RESILIA: les bonnes pratiques en cyber-résilience

cyber-résilience résiliaUn nouveau référentiel de bonnes pratiques couvrant l’ensemble du domaine de la cyber-résilience vient de voir le jour au Royaume Uni. Il s’agit de RESILIA, publié par AXELOS®, l’Organisation possédant la propriété intellectuelle de l’ensemble du portefeuille des bonnes pratiques du domaine public britannique incluant en particulier ITIL® et PRINCE2® . La cyber-résilience intègre la cyber-sécurité mais son périmètre est plus large et couvre notamment les aspects de récupération de son aptitude à créer de la valeur par l’Entreprise après avoir subi une cyber-attaque. RESILIA complémente de façon très efficace ITIL® en intégrant les éléments relatifs à la cyber résilience aux cinq phases du cycle de vie des services (stratégie, conception, transition, exploitation et amélioration continue).

Pour l’heure trois cours et deux qualifications RESILIA sont disponibles :

RESILIA Awareness : cours d’une journée destiné aux membres des comités de direction et à l’ensemble du personnel métier des Entreprises afin de les sensibiliser sur les risques, les moyens de s’en protéger et sur la manière de réagir en cas de cyber-attaque afin de permettre à l’Entreprise de minimiser les impacts sur son image, sa réputation et bien sûr sur son activité opérationnelle. Ce cours ne conduit pas à une certification.

RESILIA Foundation : cours de trois jours couvrant les principes fondamentaux et les cinq phases du cycle de vie, destiné à l’ensemble du personnel informatique et des membres des équipes métiers, aboutissant à la certification RESILIA Foundation.

RESILIA Practitioner : cours de deux jours, couvrant les aspects de pratique au quotidien des activité de cyber résilience. A l’issue des ces deux journées, un examen de certification RESILIA Practitioner permet aux participants, généralement issus des équipes informatiques et des équipes en charge de gérer la sécurité de l’information d’obtenir la qualification internationale de Praticien RESILIA.

COBIT® 5 : la Gouvernance et le Management de la sécurité

COBIT 5 NIST ImplementationImplementing NIST cybersecurity framework using COBIT 5 : cours de trois jours, focalisé sur l’Implémentation du référentiel de cyber-sécurité du NIST, basé sur les 7 étapes d’implémentation de COBIT® 5 conduisant à la certification Implementing NIST CSF using COBIT® 5

COBIT® 5 Assessor for Security : cours de trois jours, accessible aux titulaires de la qualification COBIT® 5 Foundation, fournissant les bases pour évaluer l’aptitude des processus de cyber-sécurité d’une organisation par rapport au modèle d’évaluation (PAM) de COBIT® 5. Ce cours permet d’obtenir la qualification COBIT® 5 Assessor for Security.

COBIT® 5 for Information Security : ce cours de deux jours s’adresse aux professionnels de la sécurité et offre une couverture globale et pratique de tous les aspects de COBIT® 5 dans le cadre spécifique de la sécurité de l‘information, y compris ses composantes, les facilitateurs et les conseils de mise en œuvre.


4 commentaires

  1. Merci pour cet article très intéressant, cependant je trouve que la technologie RFID peut nous être utile dans beaucoup de domaine, elle doit juste être « maitrisée »

    • Totalement d’accord avec vous. Le problème ne réside pas au niveau des technologies mais de leur maîtrise et de leur contrôle par les personnes. D’où la nécessité absolue de doubler les protections techniques avec une sensibilisation et une formation de l’ensemble des personnes concernées.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Catégories

Archives

Calendrier

mars 2019
L M M J V S D
« Fév    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
%d blogueurs aiment cette page :