Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Derniers commentaires

    CISM vs CISSP : quelle certification choisir?

    La technologie constitue une réponse courante aux risques de cybersécurité. Cependant,aujourd’hui, envisager de se protéger des risques de sécurité uniquement grâce à la technologie est un leurre. Selon une enquête publiée par IBM, 95% des cyber-attaques réussies ont ciblé un domaine non informatique. Il est donc vital de renforcer les compétences en sécurité dans les entreprises. Or la pénurie de professionnels qualifiés en sécurité informatique représente aujourd’hui un défi majeur pour les organisations de toutes tailles. Selon (ISC)2, le déficit passera à 1,5 million d’ici 2020. L’écart de compétences est un obstacle majeur pour de nombreuses organisations. Mais c’est aussi une opportunité pour les informaticiens. Les enquêtes auprès des responsables informatiques montrent que les certifications en sécurité sont de plus en plus importantes. Les deux certifications en sécurité les plus recherchées sont CISM et CISSP. A l’heure du choix : CISM vs CISSP quelle certification vous convient le mieux?

    CISM vs CISSP
    Crédits : © Blacksalmon

    CISM vs CISSP : l’heure du choix

    Les professionnels des Systèmes d’Information possédant certains types de certifications particulièrement recherchés. Ils peuvent donc espérer une meilleure rémunération. CISM et CISSP sont  certifications professionnelles les plus  reconnues dans le domaine de la sécurité de l’information ainsi que le montre le classement 2017 des certifications qui paient le mieux. CISM (Certified Information Security Manager) est une certification de l’ISACA. CISSP (Certified Information Systems Security Professional) est une certification de la fondation (ISC)2. Les deux nécessitent un investissement important en temps et en coût. Alors, laquelle  correspond le mieux à votre profil et à vos compétences?

    La différence majeure entre ces deux certifications réside dans leur contenu et le public qu’elles ciblent. CISM se concentre sur le management et la stratégie, et couvre superficiellement les sujets techniques. Elle est, par conséquent, extrêmement prisée pour des Managers (RSSI, CISO,…). A l’inverse, CISSP se focalise principalement sur les aspects tactiques des opérations de sécurité. CISSP concerne donc d’avantage les ingénieurs et techniciens impliqués dans les opérations.

    CISM : la certification des managers

    CISM (Certified Information Security Manager) est une certification professionnelle délivrée par l’ISACA et détenue par plus de 32.000 professionnels dans le monde parmi lesquels plus de 7.500 ont des responsabilités de CISO ou de RSSI, tandis que plus de 3.500 occupent un rôle de DSI ou de Directeur Informatique. Elle cible spécifiquement les managers en sécurité de l’information. Elle fait partie en 2017, comme en 2016 des trois certifications les mieux rémunérées.

    CISM couvre 4 domaines d’expérience dans les quels vous devrez réussir un examen et, ensuite, faire la preuve de votre expérience :

    CISM
    Crédits : © ISACA
    1. Gouvernance de la sécurité de l’information (24%)
    2. Gestion des risques informationnels (30%)
    3. Développement et gestion d’un programme de sécurité de l’information (27%)
    4. Gestion des incidents de sécurité de l’information (19%)

    L’examen, désormais électronique, se compose de 150 questions multi-choix et dure 4 heures. Le score minimum pour réussir l’examen est de 450 points. Cela semble correspondre plus ou moins à 60-70% des réponses correctes. Il est en effet à noter que toutes les questions n’ont pas le même poids. De plus, environ 25 questions ne sont pas notées et figurent dans l’examen uniquement à des fins d’évaluation.

    Le syllabus du CISM s’appuie très largement sur COBIT® 5. Aussi une formation COBIT sera une bonne base pour bien comprendre les aspects de gouvernance et de gestion des risques couvrant la première moitié du contenu.

    CISM : une certification professionnelle

    CISM, à l’instar de CISSP ou PMP, est une certification professionnelle. Cela signifie que la réussite à l’examen n’est que la première étape. Vous devrez ensuite postuler, auprès de l’ISACA, à l’obtention de la certification CISM. Pour cela vous devrez prouver, de façon très documentée votre expérience en management de la sécurité de l’information sur 5 années. Vous devrez également donner des références pouvant confirmer cette expérience de façon détaillée. Les références seront ensuite interrogées par des membres de l’ISACA aux fins de vérification. Après un délai de l’orde de 4 à 8 semaines, vous recevrez alors votre certificat ou un mail vous indiquant les raisons du rejet de votre demande.


    La certification CISM m’a aidée à progresser du niveau de support IT au service desk à celui de vice-président. La connaissance que j’ai acquise est applicable dans le monde entier, dans tous les pays. (L.D. CISM, IT Security Manager, 3M Company) (Source : site web ISACA)


    CISM : une revalidation continue exigée

    CISM (Certified Information Systems Security Professional) vise à garantir, non seulement des connaissances, mais aussi votre expérience. C’est ce qui explique le succès de cette certification auprès des Entreprises. Elles sont ainsi assurées de la compétence des titulaires. De plus, vous devrez, chaque année, fournir à l’ISACA des preuves de votre engagement dans un processus d’amélioration continue. A défaut votre certification vous sera purement et simplement retirée de façon définitive.

    CISSP : une certification plus technique

    CISSP (Certified Information Security Professional) est une certification professionnelle délivrée par la fondation (ISC)2. Elle est détenue par plus de 100.000 professionnels de la sécurité de l’information dans le monde, dont 75% aux seuls Etats-Unis. Le deuxième pays comptant le plus de CISSP est le Royaume Uni.

    En Afrique de l’Ouest, on compte 1 certifié au Burkina Faso, 1 au Sénégal, 4 en Côte d’Ivoire, contre 29 au Ghana et 153 au Nigéria. Avec 922 certifiés, la France se classe au 13ème rang mondial. Les certifiés CISSP occupent pour la plupart des responsabilités tactiques et opérationnelles en sécurité du SI (RSSI, responsable réseau, Information Security Manager, architectes IT). Le CISSP se positionne à la 4ème place des certifications les mieux rémunérées.

    CISSP couvre huit domaines de compétence dans lesquels vous devrez apporter la preuve de votre expérience avant de pouvoir vous présenter à l’examen :

    CISSP
    Crédits : © (ISC)2
    1. Gestion des risques et de la sécurité (16%)
    2. Sécurité des actifs (10%)
    3. Ingénierie de la sécurité (12%)
    4. Sécurité des communication et du réseau (12%)
    5. Gestion de l’identité et des accès (13%)
    6. Evaluation et tests de sécurité (11%)
    7. Opération de la sécurité (16%)
    8. Sécurité des développements logiciels (10%)

    L’examen, au format électronique, se passe uniquement dans des centres d’examen Pearson VUE. Il comporte 250 questions et dure jusqu’à 6 heures. Le score minimum pour réussir l’examen est de 700 points (sur un total de 1000).

    CISSP : une certification professionnelle également

    CISSP est également une certification professionnelle mais, à l’inverse du CISM, la preuve de l’expérience préalable dans le domaine doit être fournie en amont de l’examen. Ce n’est que lorsque (ISC)2 aura validé cette expérience d’au moins cinq années à temps complet dans un minimum de deux des 8 domaines de compétence couverts que vous pourrez vous présenter à l’examen. Aucune équivalence n’est admise. Là encore, l’objectif est de s’assurer de la compétence des candidats sur la base de l’expérience.

    CISM : comment conserver votre certification

    CISSP est une certification qui vise à garantir le maintien de votre compétence dans le temps. Vous devrez donc chaque année fournir à (ISC)2 la preuve que vous avez accumulé des CPEs grâce à des formations ou la participation à certaines conférences. Vous devrez en outre payer un montant annuel de 85$ à (ISC)2 et accumuler un total de 120 CPEs par cycle de 3 ans. A défaut d’apporter la preuve de vos CPEs, votre certification sera annulée. Vous pourrez cependant la récupérer ultérieurement en payant les redevances pour l’intégralité des années de retard et en repassant et  réussissant de nouveau l’examen.

    L’intérêt d’une certification

    Selon la dernière enquête annuelle réalisée par Certification Magazine les professionnels confirment l’intérêt d’une certification CISM ou CISSP.

    Pour beaucoup de professionnels, la valeur de ces certifications réside d’abord dans une meilleure compréhension des concepts clés de leur domaine. Cela semble plus important que l’augmentation espérée de salaire liée à la certification.

    Pour les employeurs, elles permettent d’identifier les candidats à fort potentiel dans le domaine de la sécurité du SI. Ces deux certifications démontrent l’expertise approfondie d’un candidat et augmentent la crédibilité et le calibre de son potentiel. C’est une façon de mesurer la qualité d’un candidat. Attention cependant à ne pas trop compter sur les certifications seules au lieu d’évaluer l’adéquation d’une personne à la culture et à la mission de l’entreprise. En soi, une certification ne constitue pas une garantie qu’un praticien réussira dans une organisation particulière.

    Alors, CISM vs CISSP? Qu’en pensez-vous?

    Si vous hésitez toujours, merci de nous laisser vos remarques et vos questions en commentaire. Nos experts se tiennent à votre disposition pour vous apporter une réponse. Si vous détenez déjà l’une de ces deux certifications, votre commentaire est aussi le bienvenu.

    Pour en savoir plus, vous pouvez aussi nous suivre sur les réseaux sociaux et vous abonner sans engagement à notre blog.

    Catégories

    Archives

    Calendrier

    January 2018
    M T W T F S S
    « Dec    
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    293031  
    %d bloggers like this: