Home » Gouvernance du SI » COBIT » 10 trucs pour bien démarrer avec COBIT 2019

10 trucs pour bien démarrer avec COBIT 2019

Il y a quelques semaines que la nouvelle version du référentiel de Gouvernance et de Management de l’information : COBIT 2019 a été publiée sous la forme des 4 premiers volumes. Nous nous sommes donc posé la question de comment bien démarrer avec COBIT 2019. Voici nos 10 conseils.

COBIT 2019 - 10 trucs pour bien démarrer votre initiative de gouvernance
Crédit © rawpixel.com 2018

Petit rappel historique : de Cobit à COBIT® 2019

Vous avez sûrement déjà entendu parler de COBIT. COBIT existe depuis un moment maintenant. Si tel est le cas, vous vous souviendrez peut-être que COBIT était un cadre dirigé vers des pratiques en matière d’audit. Vous vous souvenez peut-être aussi de l’ancien nom: CobiT. C’était alors un acronyme signifiant littéralement «Objectifs de contrôle pour l’information et les technologies connexes». Son nom traduisait clairement ses racines basées sur l’audit. Tout cela, c’était il y bien longtemps. En tout cas, c’était avant 2012.

Mais maintenant c’est simplement devenu COBIT®, un nom commercial  sans signification spéciale. À l’instar d’ITIL, l’acronyme a été remplacé en 2012 avec la version COBIT® 5 traduisant une ambition beaucoup plus grande. COBIT 5 est devenu LE cadre de gouvernance et de management de l’information des entreprises, incluant la technologie associée. Il s’agit donc depuis 2012 d’un référentiel de gouvernance et de management couvrant toute l’entreprise. Ce n’est plus un cadre d’audit limité au domaine informatique.

Avec COBIT 2019, l’ISACA va encore plus loin en simplifiant COBIT 5 et en y rajoutant des outils de design ainsi que des niveaux de maturité pour chacun des objectifs. Les processus et les « enablers » ont quitté le premier plan du modèle principal, remplacés par les objectifs.

Démarrer avec COBIT

Comme pour beaucoup de choses dans la vie, et pas uniquement dans les TI, il y a rarement une seule approche universelle. Au lieu de cela, vous devez trouver l’équilibre entre ce que vous devez réaliser, vos priorités clés et les limites organisationnelles sur lesquelles vous souhaitez appliquer le changement.

Alors, prenez les 10 conseils suivants dans l’esprit dans lequel ils vous sont proposés. Considérez-les et conservez seulement ceux qui sont pertinents pour votre organisation.

1. Comprenez d’abord à quoi sert COBIT

Cela peut vous paraître étrange de prime abord. Mais je vous rappellerai l’évolution de COBIT que j’ai décrite en introduction. COBIT 2019 est aujourd’hui décrit comme un «cadre de gouvernance et de gestion de l’information et de la technologie (I & T)». On est très loin de sa vocation d’origine. Il est également important de bien comprendre que ce n’est pas un cadre de gestion des services informatiques comme l’est ITIL par exemple. Il s’adresse à toute l’organisation prise dans son ensemble. Ce n’est donc pas quelque chose destiné au DSI. Un programme de mise en oeuvre couvre toute l’entreprise, c’est à dire toutes les directions : métiers, finances, RH, risques, sécurité, etc.

2. Comprenez ce que le mot « gouvernance » signifie pour votre organisation

C’est peut-être le conseil le plus important. Pour tirer le meilleur parti de COBIT 2019, il est primordial de «mettre tout le monde sur la même longueur d’onde» en ce qui concerne la gouvernance (et la gestion bien sûr). Sinon, vous aurez probablement autant de définitions internes de la gouvernance que d’employés. D’ailleurs il n’est pas du tout certain que votre haute direction ait une vision claire à ce sujet. En effet, la notion de gouvernance dans les pays francophones est assez mal comprise. Sans doute est-ce dû à l’histoire et à la culture « monarchique » française. Elle est très éloignée de la gouvernance comprise par les anglophones. Nous y reviendrons dans un prochain article sur la structure de gouvernance et de management des organisations. Alors si besoin, n’hésitez pas à faire suivre aux membres de votre direction une formation d’introduction. 2AB & Associates propose également des présentations destinées aux exécutifs que nous réalisons sur 1h30 à 3h pour l’ensemble de Comité de Direction

3. Reconnaissez que COBIT 2019 n’est pas seulement un ensemble de 40 processus

De nombreuses approches ITSM se concentrent sur les processus d’amélioration. COBIT 2019 inclut aussi 40 processus mais il ne sont que des composantes des 40 objectifs de gouvernance et de management. Les 40 objectifs se répartissent dans 5 domaines:

  • 1 domaine pour la Gouvernance
    • EDM : Evaluer, Diriger et Surveiller
  • 4 domaines pour le management
    • APO : Aligner, Planifier et Organiser
    • BAI : Bâtir, Acquérir et Implémenter
    • DSS : Délivrer, Servir et Supporter
    • MEA : Surveiller, Evaluer et Contrôler.

Chaque objectif repose sur 7 composants (qui s’appelaient les « enablers » dans la version précédente) pour être atteint :

  • un processus
  • structures organisationnelles
  • flux d’informations et d’éléments
  • personnes, des aptitudes et des compétences
  • politiques et des procédures
  • culture, éthique et comportement
  • services, infrastructure et applications.

Les objectifs sont déterminés en utilisant la cascade d’objectifs qui était au coeur de COBIT 5. De la sorte, vous vous focaliserez sur les objectifs prioritaires de votre organisation.

4. Obtenez l’implication forte de la haute direction pour la mise en oeuvre

Un facteur clé du succès de COBIT 5 a toujours été la haute direction, qui fournit la direction, le mandat et son engagement continu pour l’initiative. C’est encore plus vrai avec la version 2019. Il s’agit de mettre en oeuvre des pratiques de gouvernance et de management. C’est donc une responsabilité qui se situe au plus haut niveau de l’organisation. Sans une implication forte de haute direction, l’échec de votre programme est quasiment assuré.

5. Justifiez formellement l’investissement dans COBIT 2019

Ne démarrez pas cela comme «une bonne chose à faire» en vue de s’améliorer. Ces types d’initiatives tendent à être les premières à être arrêtées lorsque des pressions budgétaires entrent en jeu. Il s’agit là d’un programme d’envergure au niveau de votre entreprise. La justification grâce à des business cases appropriés est donc impérative. Réalisez une analyse de rentabilité pour chaque projet contenu dans le programme définissant la portée, les bénéfices attendus et, surtout, décrivant un mécanisme permettant de mesurer les progrès et les succès.

6. Commencez de façon ciblée pour obtenir un accord

En particulier, identifiez les «points de douleur» spécifiques. COBIT 2019 peut vous aider à les traiter (et à les résoudre) au lieu de simplement commencer par une liste d’actions. Cela vous aidera non seulement à rester concentré, mais aussi à promouvoir les succès obtenus. Cela vous permettra également de mieux convaincre la haute direction et de transformer un sentiment de besoin diffus en nécessité absolue de mise en oeuvre. C’est ainsi que vous déclencherez le désir du changement sans lequel rien n’est possible.

7. Mettez en oeuvre « votre » programme et n’essayez pas de copier-coller le contenu de COBIT 2019

Comme pour les autres cadres de bonnes pratiques, il est nécessaire d’adopter et d’adapter COBIT 2019 aux besoins et au contexte spécifiques de votre organisation. Ne considérez surtout pas la publication de l’ISACA comme un évangile et le seul moyen de bien faire les choses. Il s’agit simplement de lignes directrices vous permettant de comprendre comment procéder. Vous devez vous en inspirer pour créer votre propre cadre de gouvernance et de management de l’I&T, spécifique à votre organisation. Il convient également de cibler les objectifs qui sont prioritaires dans votre cas particulier. N’oubliez jamais que les ressources mises à votre disposition ne sont pas illimitées.

8. Assurez-vous que le langage que vous employez est compris et accepté de tous

Votre organisation n’est sans doute pas nouvelle. Elle a sans doute adopté un langage ou un lexique commun en interne afin de garantir la clarté de la communication. Il convient de faire en sorte que tout le monde ait une compréhension commune des choses. Donc, lorsque vous démarrez avec COBIT 2019, ne changez pas les habitudes. Utilisez le langage interne connu et compris de tout le monde connaît. Tant pis si ce n’est pas le langage utilisé dans les publications officielles. Le programme de mise en oeuvre ou d’amélioration de la gouvernance et du management de l’I&T est complexe. Ne le compliquez pas encore plus avec l’utilisation de termes que les gens ne comprennent pas. Cela risquerait d’aboutir au rejet pur et simple de votre initiative et à son échec. Ne courrez pas ce risque.

9. Démarrez doucement avec les choses simples et visibles

Comme pour chaque nouveauté introduite dans l’environnement professionnel, il est important de mettre l’accent sur les «gains rapides» (Quick Wins). Cette astuce se reflète dans la hiérarchisation des améliorations les plus bénéfiques dans le contexte de la facilité de réalisation. Cette atteinte rapide des objectifs et la réalisation des premiers bénéfices contribuera à renforcer la crédibilité et la confiance. Elle renforcera ainsi l’investissement continu en temps et en argent, ainsi que la motivation des personnes impliquées dans le changement.

10. Assurez-vous de mettre en place dès le début des mesures du succès

Comme déjà mentionné dans le conseil n ° 5, il doit exister un mécanisme permettant d’évaluer et de rendre compte des améliorations. Il est important de noter qu’il ne s’agit pas seulement de mesurer  la phase « projet ». Il convient aussi et surtout  de réaliser l’évaluation continue des performances et la progression des opportunités d’amélioration. Et surtout ne trichez pas. Soyez transparent et communiquez les résultats des mesures réelles. Si les cibles ne sont pas atteintes, c’est peut-être que vous avez été trop ambitieux. Alors expliquez- et adaptez vos cibles pour qu’elles soient atteignables et faites les progresser dans le temps. Il vaut toujours mieux commencer avec des résultats modestes mais en constante amélioration qu’avec des résultats incroyablement bons mais faux…

Voici donc nos 10 conseils pour bien démarrer avec COBIT 2019. Vous n’êtes pas d’accord? Vous pensez que vous pouvez en rajouter d’autres? Vos commentaires sont les bienvenus. N’hésitez pas à ouvrir le débat.


Un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Catégories

Archives

Calendrier

février 2019
L M M J V S D
« Jan    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728  
%d blogueurs aiment cette page :